Icarius Aérotechnics Virtual

 

Tout nouveau, tout beau

Bienvenue sur le nouveau site de la compagnie ICARIUS AEROTECHNICS Virtual. Ce site n’est pas celui de la compagnie réelle mais a reçu toutefois l’accord des dirigeants d’ICARIUS AEROTECHNICS que nous tenons à remercier pour leur confiance.

-Un peu d’hisoire: Implantée dans les Hautes Alpes sur l’aérodrome de Gap-Tallard , ICARIUS AEROTECHNICS Virtual est, tout comme son homologue réel, une société de maintenance aéronautique et leader dans la maintenance des avions largueurs de types turbopropulseurs.

Pour des raisons liées directement à la simulation, ICARIUS AEROTECHNICS Virtual se veut aussi être un portail qui met des prestations de largage à la disposition des pilotes chevronnés depuis différents centres de parachutisme.

-Nouveautés : Avec l’implémentation de nos récents développements, ICV vous propose désormais de coller le plus fidélement à la réalité. Ainsi, par le biais des « défis », la séquence la plus délicate du métier de largueur, sera simulé via une validation / invalidation par la black box.

- « défis » Kezako? : Tout est dit dans l’intitulé de la mission. Afin de valider votre largage,vous devrez respecter : Un temps de vol réaliste, survoler la DZ du jour dans un rayon précis, à l‘altitude demandée et durant un laps de temps minimum.

-Le largage: le B.A-BA

*L’embarquement: L’appareil vient de se poser à vide et vous allez repartir à pleine charge. Il faut donc veiller à trimmer correctement avant le départ. Le carburant:veillez à ne pas dépasser la masse maxi au décollage (mtow). Le pc6 doit refueler tous les 4 largages.

Le responsable du « stick » vous communiquera l’altitude de largage en mètres. Charge à vous de retranscrire cette valeur en pieds.Attention, il s’agit bien d’altitude par rapport à l’altitude du terrain (Above Ground Level) et non par rapport au niveau de la mer (QNH).

*La montée: Veillez à adopter des paramètres moteur et taux de montée réalistes.

Pour les avions à turbine,affichez : 40 au torque et 2000 tours/min

Pour les avions à pistons, 2500 tours/min, 25 » en admission et « cowl flaps » ouverts.

*Le largage: Celui-ci nécessite une préparation,via une prise d’axe à l’altitude définie, face au vent et à vitesse réduite (80kts max pour les mono-moteurs, 100 kts max pour les multi).Verticale terrain,vitesse adaptée,altitude précise, porte ouverte, roues freinées (pour permettre aux paras de prendre appui sur la roue), ATC informé, le largage peut débuter (vous pouvez le simuler via les « fx » proposés en téléchargement).Attendre la validation par la BB avant de passer à la descente.

*La descente: Dans tous les cas, celle-ci doit être réalisée en respectant scrupuleusement l’enveloppe de vol de l’appareil.

Pour les turbines, passez en mode « béta » simulé en passant légérement (tout réduit et une fois F2) en reverse (moins de 10 au torque et 1700 tours/min max)

Pour les pistons, « cowl flaps » fermés, plein riche et un régime moteur adapté.

ATTENTION : une rotation à 4000 mètres ne peut se faire en moins de 15 minutes (17′ pour les turbines et 25′ pour les pistons).

Bons largages à tous


 

WARNING : ce site n'est pas le site de la compagnie réelle Icarius Aérotechnics que nous tenons à remercier pour leur accord de diffusion.